Paul DESCENDIT né en 1901, mécanicien d'essai.  voir aussi  

Il est engagé en 1921, par la Société Latécoère, en tant que mécanicien. 1924-1925, il fait son service militaire à Cazaux où il devient caporal mécanicien. Il retourne chez Latécoère où il est nommé mécanicien d'essais le 27 octobre 1927, puis chef mécanicien d'essais en décembre 1928.
1927-1931, il est détaché en Amérique du Sud à la Cie Générale Aéropostale. En plus des essais d'avions venant de France, il participe aux vols d'étude préliminaires, avant l'ouverture des Lignes. Il se spécialise dans le dépannage et la réparation des avions qui se sont posés en rase campagne pour les ramener par les airs. Il a fait équipage avec les pilotes, Guillaumet, Victor Hamm, Rozés, Ville, Pivot, Etienne, Henri Delaunay, Elisé, Négrin, Santelli, Pierre Deley, Claudius Dupont, Chenu, Depecker, Gabriel Thomas, Mac Léod.
A la suite de la liquidation de la Cie Gle Aéropostale et jusqu'en 1946, il participe à la mise au point des proto Latécoère: 300, "Croix du Sud", 302 "Guilbaud", 521 'Lieutenant de Vaisseau Paris", le torpilleur 298, le bombardier 570, les laté 523, 631, 631-2 "Lionel de Marmier". Après la guerre il continue de voler, et, en 1946, il est dans l'avion qui en approche à Montevideo en Uruguay a perdu trois pales d'hélice du moteur intérieur gauche, trois pales qui ont coupé la coque, causé la mort de deux passagers, provoqué la chute du moteur, arraché de son bâti le moteur extérieur gauche. Les deux pilotes Chatel et Mouligné ont réussi quand même à se poser sur une lagune. 

Olivier Jacques COURTAUD  né en 1904, radio, une longue carrière

Mobilisé en 1923, il obtient son brevet de radio-télégraphiste dans la Marine nationale, puis, en il entre dans la "marmar", la Marine Marchande. Il est engagé par la Cie Générale Aéropostale en 1930  et fait de l'Aviso.
En 1932, il commence une carrière de radio-navigant sur. Il vole sur Laté 25, 26, 28. En Amérique de Sud, il fait du Fokker VII, Breguet 293, Dewoitine 388 et Potez 62. Pendant la guerre il est à Londres et après un parachutage en France le 28 mai 1942, il est arrêté par la gestapo le 28 juin 1943. Il "essaie" les différents camps de Buchenwald, Dora, Elrich.. il est libéré par les Anglais. Après la guerre il recommence à voler et participe à de nombreuses enquêtes et recherches d'avions accidentés. Il manifeste une activité sociale particulièrement efficace en faveur de ses camarades déportés. Il sera connu pour sa modestie.    

Louis BUSSIERE né en 1907, mécanicien, radio et pilote

Après son service militaire, il entre à la Cie Air-Union en 1928. Comme radio il entre à la Cie Air-France en après sa création. 39-40, il est au Groupe de Transport Militaire G.A.T.1 à Lyon comme pilote radionavigant, et, comme radio, de nouveau a Air-France en 1943. Il commence une activité comme résistant, se fait arrêter à la frontière espagnole avec six agents de la Cie, Louis Cavaillés, Jacques Néri, Georges Deloustal, Robert Plamond et Cailloux. Il débarque à Buchenwald avec ses compagnons, cette épreuve durera 22 mois. Après un congé réparateur, il reprend ses fonctions de radio au Réseau Militaire de Damas, puis à Air-France où il vole en Orient et en Amérique du Sud, avec une incartade sur Hurel Dubois 42, avion à convoyer. Sa bonne étoile l'empêche de monter dans l'avion pour un vol d'entraînement, piloté par un Brésilien et qui se crache dans la mer. Il prend sa retraite en 1962.    

Lionel de MARMIER  (1897-1944), dans la chasse, le transport et la chasse.
voir aussi  ==> Fernande BONNEMAIN: passionnée d'aviation et historienne de Lionel De Marmier

Termine la guerre 14-18 avec 6 victoires homologuées. Il est pilote chez Nieuport, puis à la Cie Franco-Roumanie (Paris-Bucarest et Paris-Varsovie). Il entre chez Potez comme pilote d'essai et il établit 6 records sur Potez 28. 
Il entre à la Cie Aéropostale en 1930, puis à Air France dont il devient chef-pilote d'essais. 1936-1938, il prend part à la guerre d'Espagne du coté républicain. En 1939, il prend le commandement du 1er groupe de Chasse polonais. Après avoir remporté 3 victoires, il passe en Angleterre, et, organise le Groupe "Lorraine". Il disparaît en mer le 31 décembre 1944 en Méditerranée alors qu'il était passager à bord d'un avion bi-moteur Lockheed. 

PLUS

- Né le 4 Septembre 1897 à BELLEGARDE (Ain).
- Termine la première guerre mondiale avec 6 victoires.
- Pilote chez NIEUPORT, puis assure les premières liaisons commerciales PARis Bucarest et PARIS - VARSOVIE à la Cie FRANCO-ROUMAINE.
Pilote d'essais chez POTEZ où il établit 9 records de distance avec charge sur le Potez 28.
Entre à la Cie Aéropostale en 1930, puis, après la création de la Cie AIR-France devient chef-pilote d'essais à la Direction Générale de la Cie.
- De 1936 à 1938, prend part à la guerre d'Espagne du côté républicain.
A I'ouverture des hostilités en 1939, refuse une affectation dans le Groupe de Transport et reprend sa place dans la chasse où il commande le 1 er Groupe Polonais.
- Après avoir remporté trois victoires, passe en Angleterre où il est le premier supérieur de l'Air à avoir rejoint LONDRES, puis exerce son activité à DAMAS et - Organise le Groupe ""LORRAINE>.
- Accompagne le Général de GAULLE à Moscou en Décembre 1944.
Disparaît en Méditerranée le 31 Décembre 1944 alors qu'il était passager à bord d'un bi-moteur Lockheed.
Le Général Lionel de Marmier, pilote militaire et civil de classe exceptionnelle. A excellé en tout, aviation de chasse, de raid, de record, postale et de ligne. Homme aux idées et aux convictions nettes, n'a pas craint d'engager son nom et son avenir d'abord en faveur de l'Espagne Républicaine puis de la France Libre et de son Chef, le Général de Gaulle qu'il accompagne à Moscou à l'occasion de l'hommage rendu par la Russie et la France aux héros du groupe de chasse Français Normandie-Niemen. Sa disparition prématurée a lourdement pesé sur le destin de l'aéronautique civile et militaire française après la guerre de 1939-1945.


retour
histoire

Sources:  Amicale des Pionniers des Lignes Aériennes LATECOERE-AEROPOSTALE.